Comment passer à Windows 10 ?

313

C’ est tout, c’est : Microsoft a mis fin à Windows 7 ! La fin du système d’exploitation a été fixée au 14 Janvier 2020, et Microsoft a conservé son calendrier, aucun sursis n’a été accordé au système d’exploitation. Si le système continue à fonctionner correctement, il ne sera plus corrigé en cas de vulnérabilité de sécurité ou de bogue mineur. Il est donc temps d’opter pour une nouvelle version du système, Windows 10 dans ce cas. La bonne nouvelle, c’est que l’opération ne vous coûtera pas un sou. Voici comment migrer de Windows 7 vers Windows 10 gratuitement.

A lire aussi : Comment faire une capture d'écran ?

Pourquoi la fin du support étendu signifie-t-elle la mort de Windows 7 ?

Microsoft a fixé l’arrêt de Windows 7 le 14 janvier 2020, bénéficiant évidemment à Windows 10, qui compte déjà plus de 900 millions d’utilisateurs dans le monde. Rassurez-vous que le système d’exploitation continue de fonctionner, mais cette date limite correspond à l’ arrêt de tout « support étendu » de Windows 7 Service Pack 1 . Cela signifie qu’après cette date, il y aura ne pas être plus de mises à jour de sécurité, pas de correctifs. Seules les éditions Pro et Enterprise de Windows 7 qui sont actuellement bombardées de notifications de mise à niveau vers Windows 10 peuvent opter pour trois ans supplémentaires pour une assistance payante.

Maintenant, si une défaillance du système d’exploitation était détectée, elle ne serait plus remplie. Il en va de même si un problème empêchant le système de fonctionner correctement est identifié. Elle ne sera pas résolue. Néanmoins, rien n’empêche Microsoft de faire quelques mises à jour sur une base très ad hoc : cela s’est déjà produit avec Windows XP dans le passé. En 2017, la société Redmond a mis à jour de toute urgence tous ses systèmes d’exploitation, même les plus anciens, grâce à WannaCry. En mai 2019, Microsoft répétait et comblait un défaut Windows XP à l’occasion du Mardi Patch… Alors que toute prise en charge étendue de Windows XP a été arrêtée depuis avril 2014.

A lire aussi : Comment faire un flyer avec open office ?

Il convient également de rappeler que le « support standard » de Windows 7 a été arrêté depuis le 13 janvier 2015. Le support standard correspond aux améliorations que Microsoft peut apporter à son système d’exploitation. Donc, cela fait un certain temps que Microsoft n’a pas ajouté de nouvelles fonctionnalités à son système d’exploitation.

En outre, les fournisseurs de logiciels, y compris les navigateurs et les logiciels antivirus, peuvent également être mis à jour pour continuer à mettre à jour leurs applications . Généralement, la prise en charge de ces logiciels s’étend pendant 2 ou 3 ans après l’arrêt de Windows. La bonne nouvelle est que Microsoft a également promis de prolonger la durée de vie de sa propre solution, Microsoft Essential Security.

Windows 7 ne cessera donc pas de fonctionner du jour au lendemain. Cependant, il se peut que vous trouviez de plus en plus difficile d’installer des pilotes pour de nouveaux matériels, de tirer parti d’une nouvelle application et de protéger votre machine contre les tentatives d’intrusion. En bref, la prévention vaut mieux que guérir. Si vous décidez d’abandonner le système d’exploitation, il existe plusieurs alternatives à votre disposition. Bien sûr, vous pouvez vous tourner vers le côté de la concurrence : il y a différents alternatives à Windows 7, y compris un tas de distributions Linux toutes plus pertinentes que les autres. Vous avez également la possibilité de vous tourner vers macOS, même si cette option nécessite l’achat d’une nouvelle machine.

La dernière alternative, et la plus courante, consiste à migrer de Windows 7 vers Windows 10 . Si vous avez utilisé Windows 7 pendant plusieurs années, vous ne devriez pas être perdu. Les deux versions diffèrent sur certains points, mais leurs environnements restent proches et la plupart des options de configuration sont identiques. L’autre avantage est que la mise à niveau de Windows 7 vers Windows 10 est complètement gratuite, à condition bien sûr que vous disposez déjà d’une licence Windows 7 valide.

Lire aussi : Malgré la mort imminente de Windows 7, le système de Microsoft reste populaire

1) Vérifiez que votre configuration prend en charge Windows 10

Pour des raisons d’obsolescence (qui a dit programmé ?) , votre configuration peut ne pas être en mesure de s’adaptent à Windows 10 . Microsoft spécifie que son système d’exploitation est compatible avec les exigences minimales suivantes :

  • Processeur : 1 GHz
  • Mémoire pour système 32 bits : 1 Go
  • Mémoire pour système 64 bits : 2 Go
  • Espace de stockage pour système 32 bits : 16 Go
  • Espace de stockage pour système 64 bits : 32 Go
  • Définition de l’écran : 800 x 600

Pour cela sont également quelques exigences matérielles , comme une carte graphique assez récente (un ancien modèle acheté dans XP ou Vista peut ne pas fonctionner, tout dépend de la volonté du fabricant de mettre à jour les pilotes). En bref, si la liste du matériel nécessaire pour exécuter Windows 10 est assez détaillée, vous n’êtes pas à l’abri d’une mauvaise surprise au moment de l’installation.

Notez que l’outil de mise à jour Windows 10 fourni par Microsoft est également un bon moyen de vérifier la compatibilité de votre configuration.

2) Tout d’abord, faites une sauvegarde de toutes vos données personnelles

Alors que dans la grande majorité des cas, la migration a lieu sans aucun problème, il y a toujours un très faible pourcentage d’utilisateurs où il y a un problème avec la configuration de Windows 10. Afin d’éviter la perte de données personnelles, nous vous conseillons vivement de les protéger , que ce soit sur le cloud, sur un support externe ou une autre partition de votre disque dur.

Tout d’abord, il suffit de copier et de coller tous vos documents, musique, e-mails, photos et vidéos sur ce média externe. Notez que Windows 7 inclut également un outil de sauvegarde automatisé accessible à partir des options du Panneau de configuration et Système et sécurité > Ordinateur de sauvegarde. Ce faisant, vous devez protéger la plupart de vos données les plus précieuses. Et si toutes vos données sont sauvegardées sur le disque dur et le cloud (OneDrive, Google Drive, Dropbox…), vous n’avez rien à faire. N’oubliez pas également de synchroniser les données de votre navigateur sur le cloud : tous les navigateurs dignes du nom permettent aujourd’hui de conserver sur le Web vos données (mot de passe, favori, historique…), en afin de le récupérer sur un autre appareil ou via une autre installation de Windows.

Une deuxième alternative consiste à sauvegarder la totalité de votre partition Windows, ou même l’intégralité de votre disque dur. Il existe des dizaines d’outils qui peuvent effectuer cette opération, comme Easeus Todo Backup ou Macrium Reflect Free, qui consistent à créer une image parfaite du disque dur. L’avantage de ce type de solution est que vous pouvez ensuite monter l’image créée par le programme, afin de rechercher et de restaurer un fichier qui aurait été endommagé lors de la migration vers Windows 10. Le deuxième avantage est que ce type d’image vous permet de restaurer l’ensemble du système et ses documents sur votre disque dur, au cas où les choses vont vraiment mal. Enfin, notez qu’il est également possible pour vous de créer une image système de Windows 7 directement via l’outil fourni par Microsoft. Vous pouvez y accéder depuis le Panneau de configuration et Options Système et sécurité > Sauvegarde et restauration > Créer une image système (colonne de gauche).

3) Migrer de Windows 7 vers Windows 10

C’ est bon, vous êtes prêt à passer de Windows 7 à Windows 10 . En théorie, la migration est payée, car Microsoft a mis fin à son programme de mise à jour gratuite en janvier 2018. Mais c’est la théorie. Parce qu’en réalité, il est toujours possible de profiter gratuitement de Windows 10 à partir d’un ordinateur équipé de Windows 7. Pour ce faire, deux options sont à votre disposition :

  • Téléchargez l’outil de mise à niveau Microsoft. Exécutez-le afin d’exécuter la mise à jour de Windows 7 vers Windows 10. L’opération durera au mieux environ 30 minutes. En fonction de votre configuration et de votre vitesse Internet, il peut être réparti sur plusieurs heures. Gardez à l’esprit que Windows 7 va dans un premier téléchargement d’au moins 4 Go de données, qu’il décompressera puis installera. Plusieurs redémarrages seront nécessaires, après quoi vous devriez avoir un nouveau Windows 10. Vous devriez également trouver toutes les applications que vous utilisez sur Windows 7, vos documents, votre navigateur et email préférences, etc.
  • Dans le cas où l’outil de mise à niveau vous refuse de migrer de Windows 7 vers Windows 10, y compris au-delà du 14 janvier 2020, tout n’est pas perdu. Il est possible d’utiliser l’outil pour les clients utilisant des technologies d’assistance. Ce petit programme ne connaît pas la crise et prolonge le délai de mise à niveau depuis de nombreuses années. La mise à jour du système se fait de la même manière qu’avec l’outil de mise à niveau (téléchargement, décompression, installation du système d’exploitation).

Dans tous les cas, une fois le système installé, n’oubliez pas de faire immédiatement une mise à jour du système d’exploitation. Cliquez sur le bouton Démarrer dans le coin inférieur gauche, puis accédez à Mise à jour et sécurité > Windows Update. Exécutez une vérification des mises à jour et installez-les. Ici, vous êtes aux commandes d’un Windows 10 ultramoderne, sans avoir à payer un sou.

Enfin, dernier point, et surtout : une fois Windows 10 installé, certains de vos composants peuvent ne pas être reconnus. Dans ce cas, n’hésitez pas à jeter un oeil à notre autre tutoriel dédié à mise à jour ou installation de pilotes sous Windows 10.