Partir en aventure hors route : comment préparer un OFF Road ?

35

Partir en aventure sportive avec un tout-terrain est un événement assez exaltant pour les passionnés. Mais sûrement encore plus pour un débutant. Cependant, ce sport peut s’avérer assez dangereux en cas de manque de préparation. En effet, il y a quelques points à vérifier avant de se lancer dans ce monde. Découvrez nos conseils pour une meilleure aventure.

Les préparations du véhicule pour une meilleure performance

Avant de passer un parcours offroad, il est important de faire une préparation afin que le véhicule soit adapté à l’occasion. Autrement dit, il faut faire en sorte à ce que la voiture soit capable de franchir tout type d’obstacles : les boues, les dunes jusqu’au parcours rocailleux.

A lire en complément : Quel utilitaire pour particulier acheter?

Les préparations dépendent ainsi de l’objectif avec le véhicule. Par exemple, aurez-vous besoin d’un kit rehausse comme lors d’une préparation Jeep Wrangler JL ou carrément d’un changement de la taille des pneus ? En fait, les préparations doivent être faites sur mesure en fonction de votre véhicule, de vos besoins, de votre budget et de votre projet.

Néanmoins, il y a aussi les contrôles indispensables comme la vérification des états des pneus (si vous n’allez pas les remplacer), des niveaux des liquides (huile moteur, liquide de refroidissement, liquide de frein), de l’état du système de suspension (amortisseurs, joints à rotule, roulement de roue, etc.) et tout ce qui concerne la batterie.

A découvrir également : Comment débloquer une serrure de voiture bloquée ?

 

Vous pouvez réaliser ces vérifications par vous-même si vous avez des compétences en mécanique. Vous pouvez aussi confier cette mission à votre garagiste. Mais pour plus de garantie, il est conseillé de faire appel à un préparateur professionnel afin de bénéficier de leurs expériences et de leur minutie ainsi qu’à leur garantie de respect de votre cahier de charge.

Les équipements indispensables

On dit qu’on est jamais trop prudent sur la route. Mais on doit encore redoubler de vigilance lors d’une conduite hors route. Comme lorsque vous partez pour un long voyage, n’oubliez pas de vous munir de roues de secours, d’un démonte-pneu, d’un cric et de tous les outils de base. Il faut aussi avoir une réserve de carburant, car on ne sait jamais ce qui peut se passer.

D’ailleurs, l’idéal est de lister les éventuelles pannes que vous pouvez rencontrer en fonction du trajet. Sans oublier les équipements de sauvetage et de sécurité en cas de danger (sangles de remorquage, treuils, pelle, corde ou câble en acier par exemple). Un coupe-ceinture de sécurité et un brise-glace sont aussi à garder non loin du siège conducteur. Ce sont des outils pratiques en cas d’accident.

Sinon, il est conseillé de vous munir d’appareils GPS ou d’une carte avec l’itinéraire, d’une lampe torche, d’un sifflet, d’un pointeur laser et des appareils de communication. Des réserves d’eau et de nourriture pourraient aussi aider.

Autres astuces et conseils

Une aventure hors route est souvent synonyme de danger et d’obstacles. Les imprévus sont alors plus nombreux qu’un long voyage sur l’autoroute. Il faut alors multiplier les précautions. Pour mieux mener les opérations précédentes, il faut commencer par préparer une itinéraire, ou vous renseigner sur l’itinéraire choisi si vous n’êtes pas l’organisateur.

Toutes les préparations de véhicule que vous allez effectuer dépendent ensuite de ce trajet, des difficultés que vous pouvez rencontrer. Il faut aussi avoir des informations sur les conditions météorologiques. Si vous pouvez vous familiariser avec le parcours, c’est encore mieux. N’hésitez pas à inspecter le terrain si vous en avez la possibilité.

Après toutes les préparations, il est conseillé d’avoir quelqu’un à qui vous pouvez communiquer tout au long du périple. Au moins, il faut qu’une autre personne soit informée de votre itinéraire au cas où vous vous perdez ou en cas d’accident.