Comment installer soi-même une pompe à chaleur en cinq étapes ?

107

Une pompe à chaleur est un appareil écologique et économique dont l’objectif est de chauffer sans interruption un ou plusieurs locaux. Comment s’y prendre quand on en a un vétuste et qu’on souhaite en installer un autre ? Bien sûr, il est possible de faire appel à un professionnel, mais il est possible de le faire soi-même. Voici en cinq étapes comment installer soi-même une pompe à chaleur.

Première étape : L’étude thermique

Les pompes à chaleur représentent des systèmes de chauffage écoresponsables. Leur installation demande d’avoir des conseils avisés chez des professionnels comme igconseil isolation. Aussi, leur fonctionnement consiste à soutirer les calories dans des ressources naturelles inépuisables comme l’eau, l’air et même le sol. Ensuite, celles-ci sont modifiées et deviennent des sources de chaleur pour l’intérieur des maisons. Aussi, il faut noter que les pompes à chaleur n’utilisent que de petites quantités d’électricité.

A voir aussi : Est ce que le radiateur électrique en céramique est vraiment le plus efficace pour se chauffer ?

Pour les installer, la première étape est l’étude thermique. En effet, tous les logements n’ont pas les mêmes besoins. Ainsi, avant de procéder à l’installation, il faut au préalable effectuer une étude thermique. Elle est encore plus importante si l’utilisateur habite une ancienne maison. L’étude révèle le degré d’isolation de cette dernière, le volume et la quantité d’énergie dont elle a besoin pour avoir la meilleure température possible. Pour cela, l’évaluation ne peut en aucun cas être banalisée. Cette étape est menée par un professionnel qui possède la certification RGE, autrement dit, il est reconnu garant de l’environnement.

Deuxième étape : La procédure et les formalités d’installation

Cette deuxième étape consiste à remplir les différentes formalités d’installation de la pompe à chaleur. Durant cette étape, un professionnel suivra le projet et soulignera quelques détails techniques importants. Le spécialiste saura donner l’emplacement idéal pour la pompe à chaleur pour que les nuisances sonores ne soient pas trop invivables. Ensuite, l’AFPAC encadrera également le projet afin que la pompe à chaleur ne devienne un élément de gêne pour le voisinage. Le professionnel va vérifier aussi le système de chauffage utilisé déjà dans la maison. Ce contrôle lui permettra de trouver la pompe à chaleur la plus compatible avec le bâtiment ou la pièce concernée.

A voir aussi : Quel matériel pour construire votre dalle de terrasse en bois ?

Troisième étape : Le choix de la puissance

Cette troisième étape est celle durant laquelle l’on procède au choix de la puissance de la pompe. L’étude thermique réalisée permet de connaître la quantité d’énergie nécessaire à fournir à l’unité de chauffage. Cela aide aussi à détecter la puissance idéale de la pompe à chaleur. Dès son installation, cet équipement a une durée de vie minimale de 15 années. Choisir la puissance s’avère donc vraiment capital.

Quatrième étape : Les autres évaluations

Après avoir eu connaissance de la puissance la mieux adaptée, il faut considérer également certains autres aspects. Ce sont par exemple la surface du logement et le nombre de pièces à chauffer. En outre, il est judicieux de penser au type de pompe à chaleur, mais également à la marque. Le prix, le climat, la compatibilité et le Coefficient de Performance (COP) sont aussi à prendre en compte.

Cinquième étape : La recherche du professionnel idéal

Cette dernière étape consiste à trouver le professionnel idéal pour l’installation des pompes à chaleur. Cette opération requiert un savoir-faire et une certification QualiPAC’.  Il est possible d’obtenir des primes énergies quand le professionnel est certifié REG. Après l’installation, pour l’entretien de la pompe à chaleur, il est recommandé de l’effectuer au moins une fois par an.