Les miroirs anciens ont été conçus avec soin et minutie

270

Bien avant l’avènement du miroir, l’homme n’avait la possibilité de se mirer que grâce à la surface d’une source d’eau immobile. C’est donc 6000 ans avant Jésus-Christ, dans la région de la Turquie autrefois nommée Anatolie, que les premiers miroirs furent fabriqués. Découvrez à travers ce billet les différents miroirs anciens ainsi que la pluralité de leurs méthodes de conception.

Miroirs antiques : un peu d’histoire

Pendant des siècles, les miroirs faits de bronze, de cuivre et d’or étaient très utilisés et considérés comme objets rares et précieux. Conçu sur de toutes petites dimensions, à cette époque, le pouvoir de réflexion était possible grâce à la qualité du polissage de la surface. C’est donc au Liban, à l’ère du premier siècle, qu’on verra l’apparition des miroirs faits en verres métallisés.

A découvrir également : Annie Cordy : biographie et actus

Le Ve siècle connaîtra, grâce aux Chinois, l’apparition étonnante des miroirs utilisant des amalgames de matières argent-mercure. Cette invention épatante inspirera plus tard les Européens du XVIe siècle qui innovent avec des miroirs en verre faits en étain mercure et recouverts d’un amalgame.

En Europe, au XVIe siècle, les miroirs perfectionnés et dotés de grandes diversités en matière de formes et d’ornementations des encadrements furent confectionnés.

Lire également : Qu'est-ce que l'huile de CBD ?

Origines des miroirs

Les premiers miroirs ont vu le jour, il y a des milliers d’années de cela. Ils étaient fabriqués avec des morceaux de pierres polies tels que le verre volcanique naturel ou encore l’obsidienne. Leur arrivée fut d’un grand impact et d’une grande importance.

Des années plus tard, le miroir à surface métallique vient s’imposer et ravit donc la vedette aux miroirs en pierre. Plus réfléchissant, mais s’oxydant très vite, il fut remplacé au profit des miroirs en verre.

Les différents types de miroirs antiques

Ils se distinguent de par leur forme, leurs tailles, et bien d’autres éléments :

  • Le miroir de château : se démarque grâce à son décor qui sort du commun ;
  • le miroir de boiserie : doté d’une glace faisant à peu près 1 mètre de large ;
  • le miroir de cheminée : d’une taille beaucoup plus réduite avec un bord inférieur horizontal ;
  • la psyché : miroir antique monté sur châssis avec piétement ;
  • la psyché de table : d’une dimension beaucoup plus réduite, elle peut être disposée sur une commode ou une coiffeuse.

Caractéristiques appréciables des miroirs anciens

Les miroirs anciens uniques et chers attirent beaucoup de collectionneurs. Plusieurs éléments sont donc à considérer pour juger de la valeur intrinsèque d’un miroir antique.

La taille et le style du miroir

Les miroirs antiques de petite taille ou de taille moyenne sont les plus prisés. Ceux de taille beaucoup plus imposante sont relativement plus chers. Quant au style, il est reconnaissable de par sa forme, droite néoclassique ou chantournée rococo. Mis à part la forme, le décor caractéristique, l’esthétique au plan général, et bien sûr l’équilibre des proportions peuvent définir la valeur d’un miroir ancien.

Qualité des ornements

Les miroirs anciens dotés de finesse remarquable tels que les moulures, les motifs d’écoinçon, les motifs originaux offrent une plus-value aux décors. Certains sont faits de cadre en bois en stuc. Ils sont pour d’autres dorés peints, sculptés au naturel. Ce qui constitue un très bon atout pour les miroirs antiques.

Qualité de la glace

Les miroirs faits de mercure sont ceux avec des glaces à la surface légère et lisse. Les glaces aux reflets pailletés quant à elles, sont très demandées et coûtent plus cher.

Conception impeccable des miroirs : les éléments

Les miroirs anciens faits de nombreuses matières conçues méticuleusement, trouvèrent une place de choix dans l’antiquité. Dans l’antiquité, ces miroirs étaient confectionnés avec grand soin et sculptés de manières raffinées. Ils furent fabriqués en polissant du métal et conçus avec des cadres en or.

 Ils constituent des objets rares, de luxe et très convoités. En France, les miroirs antiques connaîtront une toute nouvelle technique de fabrication qui est le coulage. Ce qui permettra d’obtenir des miroirs de très grandes dimensions.

Se mirer est un réflexe quotidien qui n’a pas toujours été à la portée de tout le monde. Qu’il soit fait de bronze, de cuivre, d’or ou d’argent mercure, le miroir serait un atout exquis pour l’embellissement de votre salon ou de votre chambre. Les miroirs antiques conçus avec des matières de qualité et dotés de nombreux atouts, demeurent au jour d’aujourd’hui, des objets de valeur et de premier choix pour plus d’uns.