L’histoire du poppers et leur évolution

137

Le poppers est un liquide volatil contenu dans une petite fiole, célèbre pour son effet euphorisant. Toutefois, il n’est pas reconnu comme une drogue. En effet, sa consommation n’entraîne pas de risque de dépendance. Ce produit est disponible en vente libre. Toutefois, quelle est l’histoire du poppers et comment son utilisation a-t-elle évolué ?

D’où viennent les poppers ?

Ce composé chimique a été inventé par le chimiste français Antoine-Jérôme Balard en 1844. En 1867, l’Écossais Thomas Lauder Brunton découvre ses propriétés. Il l’a utilisé afin de soigner les angines de poitrine, puis certaines maladies cardiaques. La trinitrine 6, en tant que dérivé, a alors pris son relais. Ses effets secondaires ont été observés comme un état d’euphorie et de relaxation.

A lire également : Comment éduquer son chien ?

Le poppers a ensuite été commercialisé en tant que nettoyant pour cuir. Pour des raisons légales, certains flacons contiennent encore l’inscription « leather cleaner ». C’est dans les années 70 que la communauté homosexuelle a, de son côté, découvert ses effets. Le poppers était utilisé en guise de lustrant pour les accessoires en cuir. Ils ont alors expérimenté ce composé chimique afin de mieux comprendre ses conséquences. Ils ont pu constater que cette substance facilite également la pénétration anale, en détendant les muscles de l’anus.

À l’époque, le poppers était uniquement disponible dans les sex-shop. Toutefois, sa consommation se répandit petit à petit. Il a fait partie intégrante de la culture disco, puis des raves-partys dans les années 80 et 90. Dans les années 2000, l’arrivée d’internet a contribué à sa vulgarisation. Ce produit a fait l’objet d’une interdiction en juin 2011, puis il a été autorisé à nouveau en 2013. Si ce produit vous intéresse, vous pouvez acheter du poppers de qualité en ligne ou dans des boutiques de poppers spécialisées.

Lire également : Premier cours de piano : marquer son premier contact avec l’instrument

poppers utilisation histoire

Quels sont les différents types de poppers disponibles aujourd’hui ?

Le poppers est composé de nitrites dissous dans des solvants. Aujourd’hui, vous avez différents types de poppers disponibles dans le commerce.

Le poppers amyle

Il contient essentiellement du nitrite d’amyle. C’est le plus puissant de tous. Il a une odeur caractéristique très forte qui risque de vous rebuter. Son effet est progressif, puissant et dure plus longtemps par rapport aux autres formules. Cette version est la plus recherchée par les connaisseurs. Cependant, nous vous recommandons de faire attention, car son usage n’est pas sans danger.

Le poppers propyle

Il est à base de nitrites d’isopropyle. Cette formule est la plus répandue sur le marché. Son odeur est appréciée par les consommateurs, notamment par ceux qui en sont à leur première expérience. Cette substance s’évapore rapidement et vous en ressentirez très vite les effets.

Le poppers butyle

Il est composé de nitrites d’isobutyle et il est assez puissant. De toutes les formules, il est le plus vasodilatateur. Il se conserve longtemps. Les pratiquants de SM y ont souvent recours. Ses effets sont notoires sur l’orgasme, l’érection, puis la dilatation. Vous n’en trouverez plus à la vente, car le poppers butyle est classé produit cancérigène par l’OMS.

Le poppers pentyle

Les nitrites de pentyle sont qualifiés par les connaisseurs de plus « sexuel », car ils sont un très bon stimulant. Ces poppers sont puissants, et ils s’évaporent très lentement. Cependant, ils sont les plus chers du marché.

Le poppers hexyle

Il a débarqué dans le commerce l’an dernier. Ses effets sont très progressifs, mais durent plus longtemps. Cette nouvelle formule est sans odeur, tout en étant inoffensive pour l’environnement. Contrairement aux autres versions, en cas de contact avec votre peau, vous ne courrez aucun risque.

Quels sont les effets du poppers ?

Le poppers se consomme généralement par inhalation directe. Vous pouvez également poser un flacon dans un coin, après avoir ôté son couvercle. Ensuite, laissez le produit s’évaporer pendant environ une dizaine de minutes. Refermez-le une fois que vous commencez à ressentir quelque chose. Ce produit est habituellement consommé dans un but aphrodisiaque. Nous vous rappelons, toutefois, que les réactions diffèrent d’un individu à l’autre. Elles dépendent aussi du contexte dans lequel vous vous trouvez.

Les effets du poppers sont immédiats et peuvent durer jusqu’à trois minutes. Ils sont passagers, ce qui peut vous amener à multiplier les prises. Votre rythme cardiaque s’accélère, puis vos sphincters se dilatent, car vos muscles se relâchent. Vous vous sentirez léger, désinhibé, en plus d’être sensible. Une sensation de chaleur intense vous envahit. Vous ressentez une ivresse passagère ainsi que de l’excitation. Toutes ces sensations vont exacerber votre sensualité et augmenter votre plaisir.

C’est quoi la culture du poppers et quelle est son influence sur la société ?

Vous avez de nombreuses marques de poppers dans le marché avec un packaging très attractif. Les adeptes sont de plus en plus nombreux, car son coût est raisonnable. De plus, ses effets sont immédiats et notoires. Comme il n’est pas addictif, tous ces aspects incitent à son usage.

Les jeunes en quête de nouvelles sensations sont les plus attirés. Beaucoup sont exposés à ce vasodilatateur lors de soirées privées ou en discothèque, par exemple. Comme c’est un désinhibiteur, l’ambiance conférée est à son summum. Désormais, sa consommation se déroule en public, étant donné qu’il n’est plus considéré comme une drogue. Nous constatons également une extension du marché du poppers dans les pays asiatiques, ces dernières années.

Y a-t-il des dangers potentiels liés aux poppers ?

L’usage de ce produit n’est pas sans conséquences, car il est chimique. Ainsi, il existe des dangers potentiels liés aux poppers. Si vous êtes un utilisateur occasionnel, une brûlure des narines est la forme la plus courante. Vous pouvez être sujet aux vertiges ou à des étourdissements. Une transpiration abondante est à craindre, accompagnée ou non de rougeurs sur votre peau. Votre tension risque de baisser, avec ou non une migraine. Vous serez peut-être plus sensible à la lumière. Une irritation de vos yeux n’est pas à exclure.

En cas d’utilisation fréquente, comme vous inhalez le poppers, celui-ci va irriter vos muqueuses nasales, avec des croûtes autour de votre nez ou de votre bouche. Des écoulements et des crises d’éternuement ne sont pas à écarter. Des problèmes respiratoires et/ou d’érection sont à craindre. Une intoxication ou une anémie grave peuvent également survenir.