Quel salaire pour un prêt de 150.000 € ?

82

Vous recherchez un prêt de 150.000 €, mais il vous est difficile de calculer combien il faudra rembourser chaque fin du mois selon votre salaire. Avant de contracter un emprunt, c’est en fonction de votre profil et de vos revenus que la banque jugera votre capacité à octroyer un prêt. On vous donne plus d’explications dans cet article. 

Un emprunt de 150.000 € est-il possible en fonction de ma capacité à octroyer un prêt ? 

Dans un jargon bancaire, la capacité d’emprunt est le montant maximal que les banques acceptent d’emprunter à un individu. Il varie selon votre capacité à rembourser, ce qui est conditionné en effet par la somme de vos revenus et le taux d’endettement. Vous avez sans doute prêté attention au terme « revenu ». Nous n’avons pas employé le mot « salaire », puisque celui-ci ne constitue pas la seule source de revenus que les banques prennent en considération pour déterminer votre capacité à faire un prêt. 

A découvrir également : Comment ouvrir un compte au CIC ?

Tableau récapitulatif du salaire de base pour un prêt de 150.000 € 

Année  Mois  Salaire minimum  Mensualité maximale 
60  8.325 € 2.500 €
10  120 4.162 € 1.250 €
15 180  2.775 € 833 €
20 240 2.081 € 625 €

 

A lire aussi : Les alternatives au prêt bancaire

De ce tableau, on constate que ce dernier ne prend pas en considération le coût d’assurance et celui du crédit de prêt. Cependant, ils augmenteront mécaniquement en entraînant la durée du crédit et le montant de la mensualité. Tout cela respecte par ailleurs le taux d’endettement qui est de 33 %. Si nous prenons par exemple, un crédit évalué sur 20 ans pour une assurance emprunteur de 0,36 % et à un TAEG de 1,30 %, la mensualité sera donc de 755 €. L’idéal dans ce cas est de tout faire pour gagner au minimum 2.514 € comme salaire à la fin du mois. 

Quels sont les revenus considérés pour obtenir un prêt de 150.000 € ? 

Idéalement, le salaire que vous recevez chaque fin du mois en CDI ou que vous êtes fonctionnaire, est pris en compte, mais pas uniquement. Il existe plusieurs autres sources de revenus qui peuvent être considérées dans le traitement. Elles doivent être simplement récurrentes. Cependant, elles seront peu souvent comptabilisées intégralement. C’est le cas par exemple des loyers que vous percevez d’un logement locatif, des primes et des rentes. 

Aussi, on distingue les aides financières que vous recevez, qui ne sont jamais mentionnées dans le calcul. Pour les employés en CDD, la banque ne se focalise pas sur le salaire ou le revenu mensuel, mais sur 3 ans moyennant ces derniers. Votre situation professionnelle est en fait instable, ce qui rend probablement votre capacité à rembourser incertaine. C’est également le cas des indépendants et intérimaires. Ce mois-ci, vous pourrez gagner 3.000 €, et le mois qui va suivre, 0 €. Il convient donc de veiller à ce que la mensualité n’excède pas trop afin de ne pas vous retrouver trop endetté. C’est la raison pour laquelle le banquier appose une moyenne. 

Ainsi donc, plus vous gagnez de l’argent, plus vous pourrez vous permettre de demander un prêt important auprès de votre compagnie bancaire. Afin de déterminer la somme que vous pouvez emprunter, la banque se statuera sur l’ensemble de vos revenus mensuels nets ainsi que sur le montant qui reste de votre salaire après que vous ayez remboursé votre échéance. C’est de là que vous allez connaître le montant que vous devez rembourser tous les mois à la structure bancaire. Ceci impactera également le remboursement du prêt.