Est-il obligatoire d’assurer une trottinette ?

91

La trottinette est devenue un équipement nécessaire pour votre quotidien. Plus qu’un phénomène de tendance, elle est classée dans la catégorie des engins de déplacement personnel motorisé (EDPM) ou encore un NVEI. Elle est alors considérée par le service public et le code d’assurance comme une moto ou une voiture. Pour cela, devriez-vous avoir une assurance pour votre trottinette ? Découvrez la réponse à la suite de ce développement.

L’assurance d’une trottinette

Pour assurer votre trottinette, il est préférable que vous vérifiiez s’il s’agit d’une trottinette électrique ou non électrique.

Lire également : Qu'est-ce que l'huile de CBD ?

La trottinette électrique

Quelle qu’en soit la catégorie dans laquelle elle est classée, la trottinette est vue comme un véhicule terrestre à moteur. À ce titre, conformément aux dispositions de l’article L211-1 du code des assurances françaises, l’assurance trottinette électrique est une obligation. De même, depuis l’apparition du décret (2019-1082) du 23 octobre 2019 et publié au journal officiel, l’assurance NVEI est obligatoire pour les véhicules à moteur.

C’est pourquoi vous devez impérativement assurer votre trottinette. Il s’agit d’une garantie responsabilité civile comme pour les autres véhicules. Ce dernier vous protège en cas de dommages causés à autrui lorsque vous circulez avec votre trottinette électrique. Il revient alors à l’assureur dans ce cas d’indemniser votre victime. Notez que cette indemnisation ne concerne pas votre trottinette même si elle est endommagée.

A lire en complément : Les miroirs anciens ont été conçus avec soin et minutie

La trottinette non électrique

La trottinette non électrique n’est pas soumise à une obligation d’assurance. Autrement, vous n’êtes pas obligé d’assurer votre trottinette non électrique comme les véhicules terrestres à moteur. Si votre responsabilité est engagée en cas de dommages, elle sera couverte par votre contrat d’assurance responsabilité civile ou votre assurance habitation. Toutefois, vous devez vérifier si la conduite des trottinettes n’est pas exclue des garanties.

Les garanties supplémentaires pour votre trottinette électrique

L’assurance responsabilité civile obligatoire ne couvre pas vos dommages matériels tels que :

  • vol,
  • casse,
  • bris de votre trottinette lors d’un accident,
  • vos blessures en cas de chutes,
  • tous les autres accidents.

Pour vous assurer contre tous ses risques, vous devez choisir de plus, la garantie supplémentaire. Celle-ci est proposée dans des formules plus claires comme :

  • la garantie dommage (vol, incendie, collision et les dégradations),
  • les garanties personnelles du conducteur,
  • les garanties personnelles individuelles accidents.

L’ensemble de ses garanties doit concerner dans un premier temps tous les dommages qui sont causés à la trottinette. Ensuite, elle doit prendre en compte tous les dommages corporels du conducteur qu’il soit responsable ou non de l’accident. Retenez que l’assurance accident de la vie privée prend en compte la garantie individuelle accident. Vous devez alors vérifier si vous disposez d’une telle garantie avant de prévoir souscrire aux garanties supplémentaires.

Assurance trottinette électrique : une garantie spécifique

L’assurance multirisque habitation ne couvre pas l’usage de votre trottinette électrique. Ce dernier est garanti par un contrat spécifique pour répondre de tous les dommages causés à un tiers. Toutefois, vous devez être en mesure de prouver que vous détenez ce type d’assurance. C’est pourquoi, le certificat d’assurance trottinette est obligatoire et doit être visible sur votre vignette verte. En tenant compte de la valeur de votre trottinette, de son prix d’achat et de son ancienneté, vous pouvez opter pour une garantie contre divers risques matériels

Faut-il assurer une trottinette électrique avec une vitesse de 25 km/h ?

Souscrire une assurance trottinette électrique est obligatoire quelle que soit sa vitesse. En effet, la loi autorise tous les propriétaires détenant une trottinette électrique d’une vitesse dépassant 25 km/h de disposer d’une assurance. Cependant, la situation devient un peu complexe, car vous ne pouvez souscrire une simple assurance nouveau véhicule électrique individuel.

Avec une puissance motrice qui va au-delà de 25 km/h, votre trottinette électrique devient un cyclomoteur. Dans ce cas, vous devez souscrire une assurance dédiée pour ce type de véhicule terrestre à moteur. Il s’agit ici d’une assurance responsabilité civile qui ne protège que vos victimes. Depuis octobre 2019, ces trottinettes cyclomoteurs ne sont plus autorisées à circuler sur la voie publique.

Par contre, pour l’utiliser, vous devez impérativement faire brider vos engins. Notez que les assureurs refusent d’assurer tous types de trottinette électrique avec une vitesse dépassant 25 km/h. Dans le cas où ils acceptent, ils réservent le droit de ne pas vous indemniser en présence d’un sinistre. De même, les assureurs adverses peuvent refuser de vous indemniser si vous êtes victime d’un accident.