Comprendre la santé et la sécurité au travail en suisse

298

L’État Suisse a pris au sérieux la santé et la sécurité de ses citoyens au travail. Ainsi, certaines mesures sont mises en place afin de rendre meilleure la condition de vie des travailleurs. Pour vous aider à connaître ces différentes mesures, nous vous proposons le reste du contenu de cet article.

Santé et sécurité au travail

L’employeur est dans l’obligation de créer des conditions qui assurent la sécurité et la santé de ses employés. Pour cela, les employés doivent faire leur travail dans des lieux adéquats. En ce qui concerne les dangers spécifiques, l’employeur est censé mettre à la disposition de ses travailleurs, les matériels de protection nécessaires aux risques. Les lois portant sur la sécurité et la santé au travail protègent les employés des risques d’atteinte à la personnalité et de surcharge de travail.

A lire aussi : Les 6 meilleures idées d’affaires basées sur la blockchain en 2022

L’employeur a pour devoir de prévenir toute atteinte à l’intégrité psychique ou physique de ces différents collaborateurs au sein du lieu de travail. Cela peut être fait par diverses mesures :

  • L’hygiène ;
  • L’aménagement de matériels ;
  • La planification des horaires de travail selon l’état de travail du travailleur ;
  • Une attention particulière doit être accordée aux domaines nécessitant des travaux répétitifs et lourds. Il faut qu’il en soit ainsi à ceux dont le risque d’accident est très élevé.

Charge de travail et aménagement des postes de travail

La santé ainsi que la satisfaction des employés sont le socle d’une bonne marche des affaires. Ainsi, pour la sécurité et le confort des employés, un aménagement des postes de travail doit être fait par l’employeur. La charge de travail de ses employés doit être aussi réaliste. Il revient aussi à l’employeur de réunir les conditions qu’il faut pour mettre ses employés à l’abri d’accidents et de surmenage.

A lire également : Quel est le prix moyen d’un garde-meuble ?

Pour minimiser les risques d’atteinte de la santé au travail dû à un aménagement inadapté, il faut :

  • éviter de trop solliciter le corps (usage de la force physique, mouvements répétés, posture à tenir pendant longtemps) ;
  • Éviter l’imposition d’une charge de travail inadaptée (ni trop peu, ni trop, des délais raisonnables) ;
  • L’ergonomie des outils et de postes de travail (configuration des postes, sièges, machines etc.).

Protection de la personnalité : mobbing et harcèlement

L’employeur est censé de tout faire afin de ne pas permettre l’atteinte à l’intégrité de la personnalité dans son entreprise. Il n’a aucun droit d’abuser de son pouvoir sur son employé. Il a pour obligation de protéger ce dernier de toute discrimination ou agression de la part des autres collaborateurs.

Les menaces de violence, quelles qu’elles soient, ainsi que les violences doivent être prévenues et combattues. Des directives claires doivent être données à ce sujet. Une entreprise au sein de laquelle règnent les conflits internes tels que la violence physique ou le harcèlement sera négativement impactée sur tous les plans.

La protection des groupes ayant des risques particuliers

Certains travailleurs doivent bénéficier d’une attention particulière en raison de leur état de santé ou de leur âge. À cet effet, leur charge de travail doit être amoindrie. Parfois certains sont faibles par rapport aux autres. Dans ce cas de situation, l’employeur doit s’assurer que leur capacité est à la hauteur du travail qu’il leur demande. Il doit aussi veiller à ce que ces personnes ne soient pas victimes d’une quelconque discrimination de la part des autres.

La prévention des maladies et accidents professionnelles

Un employeur se doit de mettre tout en marche afin que ses collaborateurs ne soient victimes de maladies ou d’accidents au travail. En Suisse, l’assurance en cas de maladie à elle seule ne constitue pas des obligations de l’employeur. Il y doit être au fait des risques liés aux activités de son entreprise.

D’une part, il lui faut mettre en place une forme de mesure concrète et d’autre part sous la forme sous la forme des infiltrations. Ainsi faisant, les risques de maladies et d’accidents professionnels vont décroître considérablement.