Comment réussir votre premier investissement locatif ?

155

L’immobilier locatif correspond au type d’investissement au cours duquel l’investisseur acquiert un bien immobilier qu’il met ensuite en location. Considéré comme une véritable source de rentabilité, il permet aux nouveaux investisseurs de créer leur futur patrimoine. Cependant, il faut savoir vraiment s’y prendre afin d’éviter que vos investissements coulent à l’eau. Ainsi, comment réussir votre premier investissement locatif ? Découvrez ici toutes les étapes à suivre pour y arriver.

Définissez avant tout votre projet d’investissement

A découvrir également : 5 conseils pour réussir la rénovation de sa maison

Pour mener à bien votre premier investissement locatif, il serait indispensable pour vous d’établir, au préalable, un projet bien défini. Ainsi, il s’agira là de prévoir toutes les démarches que vous devez suivre pour votre investissement locatif.

Dans ce sens, il est vivement conseillé de prendre en compte toutes vos attentes par rapport au projet. Que ce soit le type de bien immobilier à acquérir ou les bénéfices que vous espérez faire, tout est absolument à anticiper à ce niveau. Une fois que ce sera fait, traduisez le tout sous la forme d’un budget pour connaitre le montant nécessaire pour votre projet.  

A lire en complément : Comment dénicher les meilleures informations immobilières 

Vous devez donc prendre, à ce niveau, des informations précises pour ne pas fausser le budget. Ceci s’avère indispensable puisqu’il constituera votre guide de financement tout au long de la réalisation du projet que vous venez d’établir. 

Choisir le type de location adéquat

Le choix du type de location est aussi nécessaire pour réussir votre premier investissement locatif. En effet, le type de location permet de situer l’investisseur sur la manière dont il organisera son projet de location. Le mieux serait donc que vous preniez en considération tous les critères pour faire un bon choix.

En principe, vous n’aurez le choix qu’entre deux types de location. Il s’agit de la location meublée et de la location nue (vide). Le premier type cité précédemment est généralement adapté aux locataires qui envisagent de s’installer sur le court terme. Par contre, la location nue, quant à elle, est associée aux personnes qui souhaitent s’installer sur une longue durée de bail.

De plus, il convient de notifier que ces deux types de location entraînent chacun des régimes fiscaux différents. Ainsi, vous avez le statut LMNP pour la location meublée et le régime des déficits fonciers pour la location vide. Prenez alors le soin de considérer les attentes de vos locataires ainsi que les avantages que ces types de régimes offrent avant d’opérer votre choix.

Bien choisir la bonne catégorie de bien immobilier pour votre investissement

À cette étape, il s’agira pour vous de voir la catégorie de bien immobilier qui cadre le plus avec votre projet. En général, il en existe deux catégories : les immeubles neufs et les anciens immeubles. Sachez juste que ces deux catégories présentent à leur niveau respectif assez d’avantages.

Par exemple, si votre choix se porte sur un nouvel immeuble, vous aurez plus de chance de disposer d’un bien en parfait état. De même, si vous choisissez un vieil immeuble, vous n’aurez pas forcément à dépenser de fortes sommes pour son acquisition et sa réhabilitation. De ce fait, la rentabilité de votre investissement se trouve nettement améliorée.

Déclarez vos revenus fonciers

Pour éviter des problèmes de fiscalité, il est vivement conseillé de déclarer vos loyers. Ceci vous permettra de sécuriser votre bien, mais aussi d’être dans les normes établies par la loi fiscale. Ce faisant, vous serez également éclairés sur le régime d’imposition qui vous sera appliqué.