Ce que vous devez savoir sur la crémation

349

Même si la crémation n’a connu un engouement que depuis quelques années, elle a été déjà autorisée en France depuis 1887. C’est un procédé qui consiste à réduire en cendres le corps d’un défunt. Voici tout ce que vous devez savoir sur la crémation.

A lire aussi : Quelles sont les tranches du quotient familial ?

La crémation, c’est quoi ?

La crémation est une pratique originaire des pays anglo-saxons et elle se tient dans un établissement spécifique, le crématorium ou le columbarium. Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, elle consiste à réduire en cendres le corps d’un défunt en le brûlant.

Pour ce faire, on met le corps dans un cercueil ayant une résistance moyenne et cette dernière est par la suite soumise à une chaleur très élevée dans un four. Il faut attendre environ une heure et demie, pour que le corps soit complètement réduit en cendres. Pendant ce brûlage, les cendres du corps et du cercueil ne sont pas mélangées. Ce sont uniquement les cendres du corps qu’on récupère et qu’on met dans une urne.

A voir aussi : Qui sont les membres d'une famille ?

La crémation, une volonté de la personne

Si le défunt a exprimé sa volonté d’être réduit en cendres, ceci devrait se faire et ce, quelle que soit la façon dont il l’a exprimé. Oui, s’il s’est tout simplement exprimé oralement, la crémation peut se faire. Cette volonté aurait pu être indiquée par lettre écrite ou dans son assurance obsèques. Les proches de la personne décédée peuvent également se réunir pour décider de cette crémation.

Pour ce qui est de la suite, les cendres seront remises dans une urne. Elles peuvent être conservées dans un cimetière, mais elles peuvent également être dispersées. Découvrez les règles concernant les cendres du défunt.

Comment se déroule la crémation ?

Il est à préciser que la crémation doit être faite entre les 24 heures et les six jours ouvrables suivant la date du décès. Avant d’y procéder, il faut faire une demande d’autorisation à la mairie. Pour cette demande, il faut fournir quelques documents dont le certificat médical prouvant que la crémation peut se faire.

Avant de se rendre au crématorium, il y a quelques étapes à respecter. Il faut d’abord préparer le corps en le plaçant dans un cercueil. Celui-ci doit par la suite être fermé et scellé. C’est également ici que peut se dérouler une cérémonie religieuse ou civile. La famille endeuillée peut par la suite laisser à l’entreprise des pompes funèbres s’occuper de la crémation.

Pendant que le cercueil est dans le four, la famille aura à disposition une salle où elle pourra se recueillir. Elle pourra par la suite récupérer l’urne sur laquelle on trouvera le nom et le prénom de la personne décédée et l’identification du crématorium.

Le coût de la crémation

On ne peut pas fermer les yeux sur le coût légèrement élevé de la crémation. En effet, il peut aller de 400 à plus de 500 euros. Pour déterminer ce prix, on prendra en compte l’âge de la personne décédée. Il est à noter que si vous contactez une entreprise de pompes funèbres, le coût peut monter jusqu’à 5000 euros pour un service complet avec les démarches administratives à faire, le prix du cercueil et de l’urne, la levée du corps, la cérémonie religieuse ou civile, le transport vers le crématorium ainsi que la crémation. Si vous voulez bien organiser cette crémation, retrouver d’autres conseils sur ce site.