Skier aux Etats-Unis : les différences avec la France

2580

Il s’avère que l’expérience du ski aux États-Unis est très différente de celle en France à bien des égards. Vous entendrez bien sûr parler une autre langue autour de vous mais pas seulement ! Voici quelques différences que vous devez connaître avant de partir aux Etats-Unis.

Des billets de remontée moins chers aux Etats-Unis

Si vous skiez à Vail ou à Aspen pendant les vacances, vous pouvez dépenser environ 150 dollars pour un seul forfait. À Three Valleys, la plus grande station de ski du monde, un forfait d’une journée pour un adulte coûte 65 dollars en haute saison. Si vous achetez des laissez-passer pour un couple, un groupe ou une famille, ils sont encore plus abordables.

A découvrir également : Découvrez des idées de jeux pour profiter de bons moments en famille

Des sommets plus impressionnants en France

Vous pensez peut-être que les montagnes Rocheuses, les Cascades ou la Sierra Nevada sont plus impressionnantes quand vous les regardez. Pourtant un coup d’œil au Mont Blanc prouve que nous n’avons pas à rougir de nos montagnes françaises, elles nous offrent de sérieuses montées.

Il est vrai qu’il y a plus de hautes montagnes dans les Rocheuses mais elles commencent aussi à une altitude beaucoup plus élevée.

Lire également : Augmentez votre productivité grâce à la farine dans Animal Crossing New Horizon

Obtenez votre visa ESTA pour profiter des pistes de ski aux Etats-Unis !

Risques d’avalanche

Avec toutes les clôtures et les cordes qui marquent les pistes aux États-Unis, il est clairement indiqué lorsque l’on s’aventure en territoire d’avalanche. Vous devez généralement passer par une porte munie de quelques panneaux d’avertissement qui vous indiquent que la pente n’est pas contrôlée pour la glisse, que des obstacles non balisés sont présents et que vous marchez à vos risques et périls.

En France, on trouve des panneaux de ce type pour marquer certains terrains extrêmes mais toutes les pentes non éclairées ne sont pas marquées. Si vous êtes un amateur de poudreuse, vous serez facilement tenté de quitter le sentier bien fréquenté pour rejoindre ce nouveau terrain de jeu et souvent intacte, sans connaitre le danger potentiel.

Tout est plus grand en Amérique du Nord

vous y découvrirez des logements spacieux dotés de tout le confort moderne. Contrairement aux chalets alpins entièrement équipés, les chalets spacieux sont généralement dotés d’une cuisine et d’une réserve qui vous permet de préparer vos propres repas (ou de sortir au restaurant).

Alors que les Alpes abritent de nombreuses stations de ski si proches les unes des autres qu’il n’est pas surprenant qu’elles aient toutes récemment fusionné, les stations de ski en Amérique du Nord sont relativement peu nombreuses et éloignées les unes des autres.

Les conglomérats de ski comme Vail Resorts et Alterra Mountain Company proposent des forfaits valables dans toutes leurs stations, mais sachez que cela peut nécessiter un vol ou un très long trajet en voiture. Si vous souhaitez vous rendre dans plusieurs stations, pensez à la célèbre Powder Highway ou à Tahoe Valley.

Suivez le guide ESTA pour partir sur les pistes de ski américaines !

Une disposition différente des villages de montagne

La plupart des stations de ski en Amérique du Nord ont été construites à partir de rien, avec des équipements ajoutés plus tard. Vous ne trouverez ici aucun village alpin vieux de 600 ans !

Alors que les grandes stations comme Whistler et Sun Peaks proposent des options de ski-in, ski-out et des centres de village avec tous les aménagements nécessaires, les petites stations de ski n’ont qu’une superficie limitée et il vous faudra conduire quelques kilomètres pour voir le vrai paysage rural.

D’autre part, la location d’une voiture permet de découvrir plus facilement plusieurs stations en un seul voyage. Dans les villes qui ont été créées en pensant au ski, les stations de ski en Amérique du Nord ont adopté des approches différentes. Certaines, comme Sun Peaks et Kimberley se sont inspirées de villages européens. Certaines comme Whistler, ont opté pour une expérience alpine. Et certaines comme Breckenridge, ont conservé l’atmosphère du Far West américain.

Des variations climatiques importantes

En termes de temps, l’Amérique du Nord est un continent diversifié et les conditions météorologiques sont très variables. Les différences climatiques peuvent créer des situations imprévisibles dans certaines régions. Cela peut s’expliquer par le fait que l’Amérique du Nord contient une diversité géographique considérable, depuis le ski alpin au Colorado jusqu’au ski de fond en Nouvelle-Angleterre.

Les skieurs européens qui visitent les États-Unis pour la première fois seront surpris par la fréquence des jours de tempête et des chutes de neige importantes. En Amérique du Nord, vous devez vous informer sur les conditions climatiques en cours.

Des différences dans les normes de sécurité sur les pistes

En ce qui concerne les normes de sécurité sur les pistes, il y a aussi des différences notables entre la France et les États-Unis. Les stations de ski américaines sont souvent plus rigoureuses en matière de prévention des accidents. Pour cette raison, elles ont mis en place de stricts protocoles afin d’assurer que tous les équipements soient opérationnels avant l’ouverture officielle des pistes.

Les skieurs doivent se familiariser avec ces procédures car elles affectent leur expérience globale sur la montagne. Par exemple, dans certains domaines skiables aux États-Unis, vous devez traverser une zone spécifique pour atteindre certaines pistes. Si vous ne respectez pas cet itinéraire précisément indiqué par le personnel du domaine, votre forfait peut être suspendu ou même révoqué.

Aux États-Unis, il est beaucoup plus courant qu’un casque soit porté pendant la pratique du ski ou du snowboard, alors qu’en France cela reste encore optionnel et à libre choix pour chaque personne.

Bien sûr, comme dans tout sport extrême pratiqué en milieu naturel voire hostile, c’est toujours le bon sens qui doit primer : garder un œil vigilant sur ses enfants, éviter toute vitesse inadaptée à son niveau technique ou physique et respecter scrupuleusement toutes les consignes données par le personnel du domaine, quel que soit sa nationalité.

Donc, si skier est une activité universelle pratiquable partout, quelques différences existent entre pays. Mais ces petites différences n’ont jamais empêché aucun passionné de sports d’hiver d’être ravi devant la beauté et l’immensité de ce sport en montagne, où qu’il soit pratiqué.

Des différences dans les niveaux de difficulté des pistes

En ce qui concerne les niveaux de difficulté des pistes skiables, pensez à bien noter que les États-Unis et la France utilisent une classification similaire, mais avec quelques différenciations notables. Aux États-Unis, le niveau débutant est représenté par des pentes plus douces qu’en France. Les skieurs américains ont ainsi tendance à se sentir plus en sécurité dès le début de leur apprentissage.

Dès le niveau intermédiaire et avancé, les choses changent. Effectivement, aux États-Unis, ces niveaux sont beaucoup plus difficiles que leurs équivalents français.

Cela s’explique notamment par la topographie du terrain : alors qu’en Europe nous avons souvent affaire à des montagnes en forme d’arc facilement identifiables depuis un même point de vue (en raison en partie de toutes les montées), en Amérique du Nord la chaîne montagneuse peut être considérablement étirée sur plusieurs kilomètres avant qu’on ne puisse commencer à percevoir clairement ses reliefs. Par conséquent, ce qui peut sembler être une piste modérément difficile n’est pas rarement tout simplement l’un des passages obligatoires pour atteindre un autre secteur skiable ou pour relier deux points précis dans le domaine skiable.

Dans certains domaines skiables américains célèbres tels que Vail ou Jackson Hole Mountain Resort situés respectivement dans l’état du Colorado et celui du Wyoming, on trouve aussi certaines courses hors-pistes très techniques, réservées aux skieurs dotés d’un niveau élevé et de l’expérience nécessaire pour y faire face. Pensez à bien se renseigner avant de s’aventurer sur ces pistes spécifiques.

Même avec les différenciations notables dans la classification des niveaux de difficulté des pistes en France et aux États-Unis, il est toujours possible de trouver une piste qui convient à tous les niveaux de compétences. Les deux pays offrent des expériences uniques en matière de glisse alpine qu’il serait dommage d’oublier au profit d’une simple comparaison.

Des différences dans les types de restaurants et de bars sur les pistes

En dehors des pistes skiables, il y a aussi des différences notables entre les deux pays en termes de nourriture et de boissons offertes par les stations. En France, on peut trouver une multitude d’établissements proposant divers types de cuisine à tous les prix dans chaque station. Vous pourrez ainsi opter pour un petit bistrot local ou encore un restaurant gastronomique renommé.

Aux États-Unis, les restaurants sur les pistes sont généralement regroupés dans un même endroit sous forme de cafétérias avec plusieurs options culinaires disponibles. Il est plus rare d’y trouver des établissements spécialisés dans la gastronomie locale ou internationale.

L’expérience américaine ne s’arrête pas là ! Aux États-Unis, vous pouvez profiter d’un passage en fin de journée au bar après-ski situé directement sur piste avec une ambiance musicale live souvent assurée ! Les bars servent toutes sortes de boissons alcooliques traditionnelles telles que la bière artisanale et le vin chaud, mais aussi certaines boissons spécifiquement concoctées pour ce genre d’occasion comme le Bluebird Espresso Martini que l’on trouve notamment chez Big Sky Resort à Montana.

Dans l’ensemble donc, si vous cherchez une expérience culinaire raffinée lors de votre séjour ski en France, alors concentrez-vous plutôt vers ses espaces restaurateurs spécialisés. Tandis que si vous êtes adepte du concept ‘après-ski’ américain misant plus sur une ambiance festive, privilégiez alors votre visite aux États-Unis durant l’hiver. Dans tous les cas, quel que soit votre choix, vous ne serez pas déçus !