Quelle est l’histoire des emojis : de leurs origines à aujourd’hui

628
Quelle est l'histoire des emojis : de leurs origines à aujourd'hui

Les émojis sont des éléments indispensables du 21ᵉ siècle pour discuter et s’exprimer de manière écrite par messages ou sur les réseaux sociaux. L’histoire des émojis n’est pas récente. On vous en dit davantage sur l’usage des émojis et comment ces émojis ont évolué à travers les années.

Les émojis : leur évolution jusqu’en 2023

Un émoji (ou frimousse selon l’Académie française) c’est un petit visage, un symbole, un drapeau, ou même un paysage présenté sous forme de pictogramme. Il est envoyé pour exprimer ses sentiments, une idée ou appuyer un mot dans les conversations dématérialisées. L’émoji et le smiley sont également très pratiques lorsqu’il y a la barrière de la langue étrangère, leur utilisation facilite les échanges quand il est compliqué de se faire comprendre.

A voir aussi : Découvrez les avantages de l'option tout compris sur MSC Croisières

Son implantation dans la culture technologique moderne et sur les réseaux n’est pas récente. Elle suppose une évolution de certains termes et des formes employées pour s’exprimer comme vous pouvez le voir sur le site d’ExpressVPN.

Avant les émojis, d’autres formes du langage informatique étaient utilisées. Cela fait référence à l’utilisation des smileys et des émoticônes. Dans les années 1990, un employé chez un leader de la téléphonie au Japon a l’idée de prolonger la limitation de caractères de la téléphonie en développant les émojis.

A lire également : Lancez vous dans la réalisation des plats typiques italiens : les pâtes et les pizzas

Ils permettent de converser avec une personne en l’aidant à déceler le ressenti de son interlocuteur à distance. On utilisait par exemple, deux points et une parenthèse pour faire une personne qui sourit ou qui n’est pas content (en fonction du sens de la parenthèse).

Le terme « émojis » est ainsi inspiré du japonais. Dans “émoji”, le “e” équivaut à l’image et “moji” au personnage. Toutefois, le premier émoji à apparaître n’avait rien à voir avec un visage de forme ovale, comme son prédécesseur le smiley. Le premier émoji arborait une forme de cœur. Apparu au Japon, il est surtout destiné à un usage pour adolescents dans un appareil de communication.

En 1999, le japonais Shigetaka Kurita donne naissance à 176 émojis dans son pays. 

La naissance des émojis est pourtant sujette à discussion et à controverse. Certains affirment que l’utilisation des émojis copie ouvertement le smiley utilisé dans les années 1970.

Quelle est l'histoire des emojis : de leurs origines à aujourd'hui

Les émojis : un encodage unicode

Si les émojis peuvent être vus comme la variante japonaise du smiley, ils possèdent un cryptage unicode. Cet encodage permet, lorsqu’il est connu, de les insérer aisément dans des messages sur des applications qui ne proposent pas la liste des émojis couramment comprise sur clavier Android ou Apple.

Cet encodage est intrinsèque au monde de l’informatique. D’autre part, on peut voir cela comme un prolongement de l’usage des émoticônes, souvent appliqués avant l’apparition de l’emoji. En bloc unicode, les émojis sont une séquence de plusieurs caractères numériques. Les émoticônes s’écrivaient cependant dans une suite simple, de deux ou trois caractères numériques.

L’Unicode a été publié en octobre 1991 dans le but de remplacer l’emploi des pages de code nationales. L’opération attribue aux caractères individuels un nom et un numéro normatif. Google a insisté pour l’adoption de plages d’Unicode en 2010. L’autre géant de la technologie, Apple, a considérablement aidé à l’implémentation des émojis dans les usages courants textuels en développant son premier clavier Unicode emoji en 2011.

Le dernier jeu d’émojis basiques et d’Unicode 6.0 reprend  722 caractères. L’évolution amène 114 émojis à correspondre à des séquences d’un ou plusieurs caractères déjà précédemment employés. Les 608 émojis restants sont des séquences nouvellement introduites via l’Unicode 6.0.