Créer sa société, étape par étape

7

La création d’une entreprise est un projet délicat qui requiert une préparation minutieuse. Le lancement de votre business doit se faire étape par étape, allant du choix de l’activité jusqu’à l’établissement de votre business plan et la promotion de votre firme, en passant par les différentes démarches administratives incontournables. Une seule erreur dans les démarches peut vous coûter cher et mettre votre projet en péril. Connaître les différentes phases de la création de votre société est donc déterminant pour mener à bien votre projet.

Définissez votre activité et réalisez une étude de marché

Avant de créer une entreprise, vous devez commencer par définir l’activité dans lequel vous souhaitez exercer. Le désir de créer une entreprise naît souvent d’une idée qui peut s’avérer originale ou à l’inverse trop commune. Il est donc essentiel d’analyser cette idée pour juger si elle en vaut la peine d’être concrétisée ou non. Étudiez les atouts et les inconvénients de votre choix d’activité, tout en considérant les offres existantes sur le marché. Pensez ensuite à protéger votre idée en déposant votre marque.

A découvrir également : Quelle union syndicale adhérer ?

L’analyse de la faisabilité de votre projet est une étape essentielle pour garantir son succès. Une étude de marché s’impose alors pour prendre connaissance des caractéristiques du secteur ciblé. De plus, elle vous permet également de repérer les motivations d’achat des clients, d’identifier la concurrence et de définir la zone de chalandise.

Choisissez le nom de votre future société

Le choix du nom de votre firme est une étape essentielle pour le succès de votre projet. Ce nom sera le premier élément que vous présenterez à vos futurs clients et collaborateurs. Il reflète votre crédibilité et votre authenticité, et vous permet de vous démarquer de la concurrence. C’est également un paramètre qui va déterminer votre position sur le marché. En outre, ce nom sera attribué à votre firme durant toute sa durée de vie.

A lire aussi : La différence entre SIRET et SIREN

Le nom de votre entreprise se doit donc d’être crédible, compréhensible et facile à prononcer et à mémoriser. Privilégier un nom susceptible de rester dans l’esprit de vos cibles vous permet de vous bâtir une réputation solide rapidement. Cette étape ne doit pas se faire au hasard. Il faut opter pour un nom d’entreprise disponible pour éviter les éventuels litiges avec le dirigeant d’une entreprise déjà existante. Cela vous permet aussi de déposer le nom de votre firme en tant que marque et d’en avoir la propriété exclusive.

Des recherches d’antériorité de marque s’imposent alors pour vérifier si le nom choisi pour votre firme est encore disponible. Des outils numériques vous permettent de le faire facilement en quelques clics. Une fois le nom sélectionné, vous devez ensuite le protéger. Vous pourrez le faire grâce à une inscription au Registre du Commerce et des Sociétés. Mais vous avez aussi la possibilité de déposer votre marque auprès de l’INPI (institut national de la propriété industrielle). Cette option assure une meilleure protection que l’inscription au RCS.

création d'entreprise

Choisissez avec soin la forme juridique de votre société

Pour exercer votre activité de manière légale, vous devez également choisir un statut juridique. Cela doit se faire sur la base de plusieurs paramètres tels que le nombre d’associés, la nature de l’activité, le fonctionnement de la firme, le développement de l’activité, les incidences fiscales ou encore la protection de votre patrimoine.

Si vous envisagez de créer votre entreprise tout seul, le choix devra être fait l’entreprise individuelle soumise au régime de micro-entrepreneur et une société de type EURL ou SASU. Si vous comptez vous associer à d’autres personnes, le choix en termes de structure juridique sera plus large : SAS, SARL… N’hésitez pas à vous tourner vers une plateforme juridique afin de bénéficier d’un accompagnement dans ce choix déterminant pour la suite de votre activité.

Établissez un business plan

L’établissement d’un business plan est indissociable de la création d’entreprise. Il s’agit d’un dossier que vous devez absolument présenter aux partenaires financiers. Il vous permet d’évaluer le futur chiffre d’affaires de votre entreprise, la clientèle et la part de marché captée.

Le business plan suppose d’étudier les chiffres prévisionnels de votre future société. Il vous aidera à vérifier la rentabilité du projet, à définir le montant de financement indispensable pour sa concrétisation et à connaître le revenu de l’activité.

C’est également l’occasion d’entamer les recherches de vos éventuels fournisseurs et différents prestataires tels que l’assureur, le comptable, l’avocat… De cette manière, il vous sera plus facile de détailler et de peaufiner vos prévisions.

Renseignez-vous sur les éventuelles aides à la création d’entreprise

Il est essentiel de considérer les éventuelles aides sur lesquelles vous pourrez compter lors de l’établissement de votre business plan. De nombreux dispositifs sont disponibles pour les créateurs d’entreprise. Pensez donc à vous renseigner, car ils peuvent vous être d’une aide précieuse dans la réalisation de votre projet.

Les demandeurs d’emploi peuvent compter sur des aides liées aux charges sociales, ou encore aux allocations Pôle emploi. Des aides proposées par des organismes de soutien sont également à votre disposition. Le prêt à taux zéro n’est qu’un exemple. La région peut également proposer des aides spécifiques pour la création d’entreprise, et certains projets peuvent être subventionnés.

Vous pourrez obtenir des informations détaillées auprès de la Chambre de commerce qui vous présentera également les conditions d’éligibilité à ces aides.

Choisissez le local de votre future entreprise

Pour créer une société, vous devez aussi sélectionner l’emplacement idéal pour l’exercice de votre activité. Le local aura un impact direct sur le succès de votre projet, c’est pourquoi vous devez le choisir avec soin. De nombreux facteurs doivent être pris en considération. Votre activité va notamment déterminer le type de local à privilégier. Pour un commerce, vous devez choisir un local visible et accessible, de préférence en centre-ville. Une entreprise de prestation de services peut quant à elle être domiciliée à l’adresse personnelle du dirigeant.

Par ailleurs, le client ciblé est un autre critère déterminant pour choisir l’emplacement de votre entreprise. Une zone attractive séduira facilement la clientèle. Dans un autre registre, la concurrence doit également être analysée. En outre, l’évolution dans la zone, ainsi que la configuration des lieux ne sont pas à négliger. Enfin, le prix est un critère de choix fondamental, car il aura un impact sur votre business plan.

Une erreur dans le choix de votre local professionnel peut nuire à la réussite de votre business.

rédaction des statuts création d'entreprise

Finalisez la création de votre entreprise

Une fois toutes ces étapes franchies, vous devez finaliser votre dossier de création de société et le transmettre au greffe. Vous pouvez l’envoyer par courrier au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) ou le remettre physiquement.

Une fois le dossier déposé, votre entreprise sera en cours d’immatriculation. Vous serez averti par courrier d’un éventuel manque de document. L’obtention de l’extrait d’immatriculation (Kbis) vous permettra de débuter votre activité en toute légalité.

Comme vous pouvez le constater, la création d’entreprise est rythmée par de nombreuses étapes, toutes aussi importantes les unes que les autres. Une petite erreur dans la démarche peut remettre votre projet en question. Heureusement, vous pouvez vous faire accompagner par des professionnels pour mener à bien le lancement de votre activité et bénéficier de précieux conseils juridiques. Pensez à étudier la faisabilité de votre projet soigneusement, en vous référant au marché et à la concurrence. Choisissez le nom et l’emplacement de votre entreprise après mûre réflexion et en vous appuyant sur les potentiels clients ciblés.

Votre business plan sera l’outil de base pour vérifier la rentabilité de votre projet. N’oubliez surtout pas de considérer les éventuelles aides, ainsi que les fournisseurs et prestataires que vous pourrez choisir lors de l’établissement du business plan. Une fois votre dossier prêt, il vous suffira alors de le remettre à la greffe en vue de l’obtention de votre extrait Kbis. Dès lors que l’entreprise sera immatriculée, vous pourrez démarrer votre activité légalement et en toute sérénité.