L’impact de la sieste sur la productivité au travail

339

Faire la sieste au bureau, voilà qui a longtemps été tabou dans la société occidentale. Pourtant, cette idée de dormir un bref instant au travail commence petit à petit à faire son chemin. En effet, une micro-sieste aurait des effets bénéfiques sur la productivité, la concentration et les relations au sein des équipes.

Qu’est-ce qu’ une micro sieste ?

Également appelé sieste éclair, la micro sieste correspond à un sommeil de courte durée que l’on s’accorde durant la journée. Cette brève sieste dure en général de 10 minutes à 15 minutes.

A voir aussi : Pourquoi utiliser du Doliprane chez les bébés ?

Tout l’intérêt de ces pauses au bureau c’est qu’elles sont suffisamment courtes pour ne pas empiéter sur notre temps de sommeil quotidien. Au réveil, la personne ayant fait une micro-sieste se sent en pleine forme et revigorée. Par contre, il ne faut pas dépasser 15 minutes, sous peine de tomber dans une phase de sommeil profond. Le réveil est alors plus difficile, et la personne a beaucoup plus de mal à émerger.

Une micro-sieste peut se faire n’importe où, par exemple au bureau ou dans sa voiture. Toutefois, il est primordial de privilégier un lieu calme. Le meilleur moment pour en faire une est après le repas de midi. C’est souvent après que l’on ressent un état de fatigue passager. Faire une micro-sieste à ce moment- là, c’est écouter le rythme naturel et les besoins de son corps.

A lire aussi : Assurance santé : les avantages

Notez que si vous avez des difficultés à vous endormir le soir ou si vous êtes insomniaque, il n’est pas conseillé de dormir en journée, ne serait-ce qu’une dizaine de minutes.

Quels sont les bienfaits de la sieste au travail ?

Selon de nombreuses études, faire une sieste de quelques minutes au travail n’apporte que des avantages.

Parmi les nombreux bienfaits démontrés, citons par exemple :

  • augmentation de vivacité d’esprit et de la capacité d’apprentissage ;
  • meilleure concentration ;
  • renforcement de la mémorisation ;
  • réduction du stress ;
  • stimulation de la réponse immunitaire ;
  • réduction de la dégradation cellulaire ;
  • meilleure santé cardiaque ;
  • impact positif sur l’humeur.

Quel intérêt dans le monde du travail ?

Un comptable qui dort sur sa chaise de bureau, un travailleur qui roupille dans sa voiture de fonction, autant de situations qui prêtent à sourire. Il faut dire qu’elles sont à l’opposé de l’image du salarié productif véhiculé depuis des années.

Et pourtant, l’entreprise a tout à gagner à laisser ses employés faire une micro sieste d’une dizaine de minutes après pause déjeuner.

Productivité augmentée

Fermer les yeux pendant 10 minutes contribue à augmenter les performances intellectuelles des travailleurs, leur capacité à mémoriser et leur vivacité d’esprit.

Au sein d’une équipe, cela facilite grandement la compréhension des directives. La motivation est également au rendez-vous, ce qui facilite la prise d’initiative, mais également la satisfaction de bien faire les tâches allouées à chacun.

Autant d’éléments qui sont dans l’intérêt de l’employeur puisqu’ils augmentent la productivité de chaque employé.

Réduction des conflits au sein des équipes

Outre une plus grande efficacité de chaque membre du personnel, la micro sieste influe de manière positive sur l’humeur. Indirectement, cela se ressent au niveau des relations entre chaque individu.

Loin d’être anecdotique, une humeur positive permet de réduire les inévitables tensions qu’il y a souvent entre les différents employés. Celles-ci sont anti-productives pour l’entreprise. Elle a donc tout intérêt à ce que les relations soient au beau fixe.

Par ailleurs, cette humeur plus positive influe sur l’image renvoyée par la structure. On a tous en tête ces employés de mauvaise humeur qui servent leurs clients sans le moindre sourire. Une bonne ambiance permet de renvoyer aux clients et aux prospects une image positive de l’entreprise. Indirectement, cela influe sur le chiffre d’affaires.

Augmentation de la productivité et de la motivation des salariés, réduction des conflits, image positive, autant d’éléments incitant de plus en plus d’entreprises à autoriser une petite sieste pendant les heures de travail.