La mutuelle obligatoire pour la restauration, au service de la protection sociale des salariés

334

Dans le secteur de la restauration, la mutuelle obligatoire représente pour les salariés une protection sociale complémentaire essentielle. En couvrant les risques santé, ce dispositif collectif négocié au niveau de la branche professionnelle revêt une haute importance. 

Qu’est-ce qu’une mutuelle obligatoire ? 

Depuis 2016, les employeurs du secteur privé sont tenus de proposer une complémentaire santé collective à leurs salariés. Cette obligation s’impose quelle que soit l’ancienneté du salarié et concerne également les dirigeants d’entreprise. La couverture des ayants droit est possible, mais non obligatoire. Baptisée « mutuelle de santé d’entreprise » ou « complémentaire de santé d’entreprise« , ce dispositif collectif permet à chaque salarié de bénéficier d’un complément de remboursement de ses frais de santé, en plus de ceux pris en charge par la Sécurité sociale. 

A lire également : Les tendances futures du tremplin numérique dans le référencement SEO

Contrairement aux assurances individuelles, la mutuelle restauration obligatoire offre à tous les employés d’une même structure des garanties adaptées aux spécificités de son secteur d’activité.

La mutuelle obligatoire dans le secteur de la restauration

Avec l’accord de branche, toutes les entreprises appliquant cette convention collective nationale doivent affilier leurs salariés au régime HCR Santé. Les contrats responsables offrent un panier de soins sans questionnaire de santé. Ils remboursent, notamment :

A lire en complément : Quel dentifrice pour enlever les rayures ?

  • les frais dentaires à 125 % de la Sécurité Sociale ;
  • l’optique à 100 € minimum ;
  • le ticket modérateur et le forfait hospitalier.

Néanmoins, la CCN HCR prévoit des niveaux de remboursement supérieurs, incluant : 

  • 240 % pour les prothèses dentaires, 
  • 250 €/verres et 160 €/monture en optique 
  • ou 166 % pour l’orthodontie. 

Les avantages pour les salariés

Grâce à l’accord de branche, les salariés ainsi que leurs conjoints et leurs enfants ont accès à une complémentaire compétitive. Ils peuvent même souscrire à des options facultatives leur conférant une meilleure couverture.

Le coût de la mutuelle varie principalement selon le niveau de garanties choisi. Si l’employeur prend en charge 50 % de la formule obligatoire de base, le prix augmente logiquement avec des garanties plus étendues. 

Les avantages pour les employeurs 

En proposant une complémentaire santé attractive et compétitive à leurs salariés, les entreprises renforcent l’attractivité des métiers de la restauration. Cet avantage améliore les chances de recruter et de fidéliser le personnel. Le dispositif favorise la stabilité et la continuité des équipes. De plus, en ne prenant en charge que la moitié de la cotisation de base, l’employeur limite son effort financier. La mutuelle obligatoire représente donc un investissement judicieux sur le plan social et économique.

Mettre en place la mutuelle restauration obligatoire dans son entreprise

La mutuelle obligatoire du secteur de la restauration présente plusieurs avantages pour les employeurs. En proposant à leurs salariés une protection santé complémentaire attractive et à des conditions avantageuses, les entreprises renforcent l’attractivité des métiers qu’elles proposent sur le marché de l’emploi. Cet atout leur permet de mieux recruter de nouveaux collaborateurs.

Par ailleurs, en offrant ce dispositif collectif, les employeurs développent la loyauté de leurs équipes en place. Les salariés qui bénéficient d’une complémentaire santé négociée collectivement ont tendance à rester plus durablement au sein de l’entreprise. 

Grâce à ce régime obligatoire spécifique, les salariés de la restauration bénéficient d’une couverture santé adaptée à leurs besoins. La mutuelle collective constitue ainsi un véritable rempart face aux dépenses de santé, au bénéfice des employés comme de leurs employeurs.