Est-ce une bonne idée d’investir dans l’immobilier ?

222

Et si on voyait ailleurs si c’est mieux ? Un investissement locatif est également possible en dehors des frontières françaises. Avec des règles différentes, mais certains avantages méritent de s’atarrer sur la question…

Connaître votre destination

L’ immobilier n’a pas de frontières. Un particulier français peut investir dans un appartement en Espagne, une maison au Portugal ou même un loft à New York. Néanmoins, chaque pays a ses caractéristiques spécifiques en termes de règles administratives et fiscales , qu’il est important de comprendre avant de s’engager dans l’opération. Le contexte politique doit également être pris en compte, en particulier en Afrique, en Amérique centrale et en Asie du Sud-Est. Les destinations où l’administration n’est pas aussi présente et souveraine qu’en Europe occidentale peuvent avoir de désagréables surprises en matière de titre. Dans tous les cas, l’accompagnement d’un professionnel local (notaire, avocat) est essentiel, ce qui génère des coûts supplémentaires.

Lire également : Les alternatives au prêt bancaire

Spécifique à un pays

Le financement d’un investissement locatif à l’étranger soulève également la question du financement. Pour un bien situé dans la zone euro, il est possible de contracter un crédit immobilier en France, généralement avec une hypothèque sur la résidence principale en France. Mais pour un pays en dehors de la zone euro, il n’y aura pas d’autre choix que d’emprunter localement. Il est parfois possible de compter sur une banque française sur place, mais ce n’est pas toujours le cas. Et là aussi, les conditions d’emprunt varient selon les destinations, avec une contribution importante qui peut être exigée — jusqu’à 40% du montant total en Espagne. Ensuite, vous devez pouvoir compter sur une agence de gestion locative fiable dans lesconditions pays, en tenant compte de ce coût et de celui des impôts multiples à payer avant que nous puissions voir la rentabilité. Et une bonne connaissance de la région apportera également une vue plus longue sur les possibilités de revente, un élément à ne pas négliger dans une location investissement !

La Bulgarie et les États-Unis, régions favorables aux investisseurs

Les Français investissant à l’étranger se tournent principalement vers l’Espagne et le Portugal selon Les Echos, malgré une forte fiscalité chez nos voisins ibériques et une faible rentabilité chez les Lusitaniens (4% selon Tacotax). En Thaïlande, il est significativement plus élevé : 7% ! Lesaccords exonèrent les investisseurs français de la double imposition en Bulgarie et aux États-Unis , ce qui leur permet de tirer parti du fort potentiel de la mer Noire et de la capitale bulgare Sofia, ou de profiter de taux abordables à travers l’Atlantique s’ils sont en mesure d’avancer près de la moitié du montant avant le financement. Plus aventureux, l’investissement locatif à l’étranger peut aussi être plus avantageux !

A voir aussi : Comment ouvrir un compte au CIC ?